Le Blog des critiques de concerts

Un jeune journaliste de Keys & Chords finit sa review du CD 'Out of the Tiles' de Thin Line Men par cette ligne: ils font l'avant-programmme de Tribes à l'AB, le 27 février, en ik heb een sterk vermoeden dat de kerels zeer sterk uit de verf zullen komen op een podium!
Sais pas s'il avait rendu visite à Madame Irma et à sa boule de cristal, mais ce galopin a vu juste!

Thin Line Men a laissé une forte impression aux teenagers venus pour Tribes, fotoman JP ajoutant: straffe kost, ces Ostendais!

A 20h15, sont cinq à sortir de coulisses:
Patrick Kimpe - vocals, guitars, keys/ l' étincelant Kristof Kimpe - guitars/Glenn Rotsaert - bass /Philip Madou - drums, backings et Jurgen "Chickun" Gryson - harmonica, percussion, seconde voix.
'Out of the Tiles', sorti chez Parsifal, est le premier LP officiel, mais, en 2005, les broertjes Kimpe, avec une autre équipe, avaient déjà pondu l'auto-produit 'Hitchhiker' .
Signalons, également, leur place en demi-finale du Humo’s Rock Rally 2002, pour te faire comprendre qu'on n' a pas affaire à des bleus!

'Shoot it up and don't look down': un son gros comme la malle Ostende- Douvres, deux voix, ce ne sera pas de la babelutte.
Un uptempo carré et dansant, pas étonnant qu'un gars de Pornorama soit impliqué dans la production de ce single, pour te faire une idée on mentionnera A Brand en supprimant les angles cheap disco, ici, les guitares pètent des flammes.
Le catchy 'Blindfold' pompe rond , certains critiques y entendent des influences Eels, Wouty de Music in Belgium évoque la scène Madchester ( Stone Roses, Inspiral Carpets, Happy Mondays...) , Ugly, mon chat, soumis au blindfold test penche pour les Stray Cats, lui ai répondu qu'il devait arrêter la dope!
Next one is 'Disconnected' annonce Patrick, un harmonica bluesy introduit cette plage non reprise sur l'album, les guitares se font hargneuses, le machin vire rondo hypnotique avant le retour du mouth harp te menant dans un Ouest désertique.
Solide!
Exit l'harmonica: 'I call upon you' classic guitar rock with balls.

Thin Line Men insiste avec 'Handbag Bird' aux résonances INXS, Michael Hutchence, c'était pas un con, la wah wah collante vient te chatouiller sous la ceinture.
Retour de Chickun pour l'orageux 'Thunderclouds'.
Le midtempo 'Struggle and Slave', avec sa slide acerbe, te balade du côté des Etats du Sud des States, nice 'n sleazy!
Que dis-tu Erich-Maria?
Im Westen nichts Neues!
Sont pas du même avis à la côte: ' All the guns on the western front', ça canarde sec dans les tranchées.
Le quintette achève le set sur une note gothico-hippique: ' Ghost Horses'.
Le band vise l'airplay, plusieurs morceaux sont calibrés Studio Brussel ( un peu comme Mintzkov), tu sens que ces mecs pourraient sonner encore plus rock, mais une chose est certaine, Belgenland entendra encore parler de Thin Line Men.
Band promis à un bel avenir!

thumb01 thumb01